Un regard sur Nostradamus

Michel de Nostredame, dit Nostradamus, né le  à Saint-Rémy-de-Provence et mort le  à Salon-de-Provence.

Les méthodes divinatoires de Nostradamus

Nostradamus affirmait volontiers avoir appliqué toute une série de procédés divinatoires, parmi lesquels la « fureur poëtique», ou le « subtil esprit du feu » de l'oracle de Delphes ; l'« eau de l'oracle de Didymes» ; l'« astrologie judiciaire» (l'art de juger de l'avenir d'après le mouvement des planètes, mais Nostradamus se disait « astrophile » plutôt qu'astrologue) ; les « sacrées Écritures », ou les « sacrées lettres » (bien qu'il n'ait probablement pas possédé une Bible telle quelle, interdite à l'époque aux laïques : il en aurait utilisé des extraits trouvés dans Eusèbe.

Date de dernière mise à jour : 29/10/2016

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau